"Le métier se trouve du côté des agences Custo"

Thursday, May 17, 2018

Une première édition, c’est toujours un peu attendre et voir venir. Le président de Custo, Pieter Vereertbrugghen, est toutefois très satisfait des BOCA. Voici ce qu’il en a retenu.

« Donner à la discipline du contenu l’attention qu’elle mérite, tel était notre objectif principal au moment où l’idée des Best of Content Awards a pris forme. Il ne s’agit pas ici de la rédaction d’une poignée d’articles ou de la réalisation d’une petite vidéo, ni de la publication d’un quelconque message sur les médias sociaux. Il s’agit avant tout d’intelligence stratégique et de métier on-brand. Et c’est ce que nous avons voulu démontrer.

Avec sa centaine d’inscriptions, cette première édition fut un coup dans le mille. 31 des inscrits sont retournés chez eux avec un award.

Plusieurs choses m’ont frappé. Ainsi, les lauréats des Craftmanship Awards (couronnant les différentes disciplines) étaient presque exclusivement des agences Custo. C’est logique, car ça fait des années qu’elles sont les grandes créatrices de contenu.

Je tiens néanmoins à faire une réflexion. Dans ces catégories, les créations participantes étaient trop traditionnelles à mes yeux. Pour de nouveaux canaux ou formats comme les podcasts, les infographies et autres, il y avait (trop) peu de candidats. C’est une occasion manquée, car je suis certain que dans ces domaines aussi on a fait du très bon boulot.

Les Content Strategy Awards (le nom parle pour soi) avaient trait aux programmes de contenu et ici la moitié des prix ont été attribués à des agences Custo. Ce qui m’a toutefois frappé, c’est que ce sont surtout des campagnes limitées dans le temps et desservant des objectifs spécifiques et mesurables qui ont été mises à l’honneur.

Ici, j’aurais voulu voir des ‘long term-builders’. Le vrai marketing de contenu concerne avant tout le long terme. Ces programmes font en sorte que la cible ait accès au bon contenu, au bonnes informations et que ce contenu forge une relation avec le public cible. En s’appuyant sur eux, une marque investit dans son image et dans des relations durables. Le contenu augmente la visibilité et la crédibilité et renforce le lien avec le public.

Mais je l’avoue, il est difficile pour un jury de mesurer la façon dont le contenu contribue au développement d’une marque. Peut-être existe-t-il aussi toujours trop peu de vrais cases en Belgique…

Enfin, il y a encore du pain sur la planche au niveau des inscriptions. Certains dossiers n’étaient pas vraiment (ou vraiment pas) dignes d’un award. Pour encore rehausser le niveau, nous organiserons bientôt un séminaire avec Dominic Mills, un des grands marketeurs de contenu britanniques et multiple juré. Pour que l’an prochain, ça vole encore plus haut !

Avant que je n’oublie : merci à nos collègues des Best of Activation Awards. Ils nous ont en effet permis d’organiser les BOCA en même temps que leurs awards. Merci aussi aux jurés, pour leur travail de titan. L’an prochain, nous le subdiviserons. »

comments

Newsletter

Intéressé par les nouvelles tendances du marketing du contenu? Inscrivez-vous et recevez notre lettre d'information dans votre boîte mail.