Les enseignements des expert tables

Wednesday, June 20, 2018

Une des clés du succès de #CMFF sont les expert tables, qui le matin engendrent des discussions palpitantes entre marketeurs et experts en marketing de contenu. Il en est allé de même à Bruxelles. Nous avons réuni tout l’input.

Le contenu de marketing est une technique qui comporte beaucoup d’éléments très divers. C’est la première chose qui saute aux yeux si l’on considère les thèmes abordés lors des expert tables de #CMFF.

On peut ainsi faire appel au marketing de contenu en cas de rebranding ou de repositionnement. Mais comment s’y mettre ? Pascal Mageren (Bold & Pepper) et ses voisins de table en sont venus à formuler 5 tuyaux.

Assis à une autre table, Michel Libens (Propaganda) et Philippe De Puydt (Onlyhumans) aussi se sont penchés sur des questions stratégiques, et plus précisément sur la marche à suivre pour en arriver à une bonne stratégie de contenu. L’identification de KPI et le choix de la bonne cible n’en sont que deux parmi d’autres.

Une fois la stratégie définie, il s’agit évidemment de choisir la bonne sauce de storytelling. Ou devrait-on dire ‘storydoing’ ? Pour Patrick Van Impe (Cypres), c’était en tout cas ça le next level… Il a débattu de comment exactement s’y prendre.

Bien sûr, tout passe ou casse avec la qualité de ce que vous offrez en tant que marque. C’est de cela que Koen Denolf (The Fat Lady) et Bart Lombaerts (Spyke) ont discuté avec leurs compagnons de table. Plus précisément des obstacles qui empêchent d’augmenter encore cette qualité. Car ils existent. Abondamment.

Cette qualité, il faut la poursuivre au sein de chacun de ses outils ou médias. Geert Dewaele (Headline/TBWA) s’est par exemple entretenu sur la vidéo et la façon dont, à l’aide de formats, on met sur pieds une stratégie vidéo claire.

Ou encore, pensez à l’importance d’un bon storytelling slash journalisme. C’était pile dans les cordes de Ben Herremans (Roularta Custom Media), qui s’était muni d’un propre exemple : Trends Style.

Au sein des outils utilisés, deux experts ont voulu attirer l’attention sur le print. De la part de Tatiana Raman (bpost Media), on pouvait bien sûr s’y attendre, même si elle a créé la surprise en faisant le lien avec la personnalisation.

Dans la discussion avec ses compagnons de table, Sarah Decombel (Jansen & Janssen) aussi s’est focalisée sur le print, mais alors surtout sur la complémentarité avec l’online et les possibilités de renfort mutuel.

Emmanuelle Thivollard (Maison Moderne) et Nele Pieters (Hotel Hungaria) ont poursuivi sur le sujet des outils et parlé de la publicité native, tout en abordant également le marketing de communauté. Pourvoir une communauté clairement balisée en contenus adéquats est en effet  aussi une façon de se rapprocher du succès.

De nos jours, aucune technique ne peut se passer de l’exploitation de données, le marketing de contenu ne dérogeant pas à cette règle. Même s’il reste assurément  une marge d’amélioration. Fabio Gillio (Explained) a creusé le sujet.

Enfin, il y avait aussi – et fort heureusement – beaucoup d’attention pour la distribution. À quoi bon, en effet, de créer des contenus géniaux s’ils ne sont pas acheminés de façon adéquate auprès du public. Jérôme Drugeon (Newsmaster) a rompu une lance dans ce sens et discuté de la meilleure façon de s’y attaquer.

comments

Newsletter

Intéressé par les nouvelles tendances du marketing du contenu? Inscrivez-vous et recevez notre lettre d'information dans votre boîte mail.