Améliorer le retour sur investissement de votre contenu marketing ?

Wednesday, August 24, 2016

Savez-vous quel est le meilleur moment pour poster ? Ou quel ton fonctionne de façon optimale pour vous ? Ou quel visuel engendre le plus de clics ? Si vous souhaitez que votre contenu engendre des résultats, vous feriez mieux d’arrêter les devinettes et de commencer à tester votre contenu. Et pour ce faire, pas besoin de méthode compliquée ou chronophage.

 

Même avec un budget ou des efforts limités, vous progresserez déjà énormément en soumettant quelques éléments de votre contenu à un test A/B. Vous pourrez ainsi rapidement voir ce qui fonctionne ou non et procéder des ajustements là où c’est nécessaire. De petits ajustements à votre contenu ou à votre planification peuvent donc faire un monde de différence.

 

CONSEIL : vous n’avez encore aucune expérience en matière de tests A/B ? Lisez attentivement les 5 erreurs à ne pas commettre avec les tests A/B dans ce document d’une page rédigé par Neil Patel. 

 

 

Quand poster ? À quelle heure, quel jour ?

 

Savez-vous à quel moment vos messages sont les plus lus ou les plus partagés ? De nombreuses études sur le moment idéal ont déjà été publiées (nous vous renvoyons au résumé « Quel est le meilleur moment pour poster »), mais en réalité, il n’existe aucune règle d’or. Chez TrackMaven, qui poste très peu durant le weekend, on a remarqué que la plupart des postes sont surtout partagés le week-end.

 

 

 

Buffer a également remarqué, grâce à un test A/B, que contrairement à ce qu’ils pensaient, les postes publiés le vendredi engendrent jusqu’à 8 pour cent de visite supplémentaires sur le site.

 

 

À quelle fréquence faut-il poster ?

 

Une enquête menée par Hubspot montre que les marques qui publient 15 posts par mois récoltent en moyenne 1200 nouveaux prospects. Cela vaut donc la peine de vérifier si deux messages par semaine engendrent également de meilleurs résultats pour vous qu’un ou deux posts par mois. Si vous remarquez plus de trafic vers votre site Web et plus d’inscriptions, vous savez que vous êtes sur la bonne voie.

 

Quel type de contenu utiliser ?

 

Le contenu peut effectivement être proposé dans toutes les tailles et toutes les formes. Ce qui fonctionne ou non dépend non seulement de vos objectifs, mais aussi du stade où se trouve le client dans son parcours. Ce diagramme précise clairement nos propos :

 

 

CONSEIL : lisez également ce que Jay Bear écrit à propos des « feathers » (idéalement au début du parcours client) et des « bricks » et du type de contenu qui fonctionne le mieux pour chacun d’entre eux.‘‘

 

 

Fixez donc d’abord et avant tout clairement vos objectifs, développez le contenu approprié et vérifiez si cela fonctionne. Les résultats varient en fonction de la cible :

 

  • Increase awareness : vous attirez plus de nouveaux visiteurs sur votre blog ou votre site Web
  • Generate leads : un plus grand nombre de personnes laissent leurs données, notamment parce qu’ils veulent télécharger un livre blanc ou s’inscrire à un séminaire Web
  • Higher engagement : plus de visiteurs reviennent régulièrement sur votre site ou votre blog

 

 

Quel titre utiliser ?

 

Saviez-vous que 89 pour cent des postes sont partagés moins de 100 fois ? En outre, seulement 1 pour cent de tous les posts est partagé 10 000 fois. Et cela dépend entièrement du titre du post.

 

Un titre accrocheur (clair, informatif, pertinent et/ou faisant appel aux émotions) est crucial pour amener les gens à prendre connaissance de votre post et à le partager également. Mais rédiger des titres forts est probablement l’une des choses les plus difficiles dans le marketing de contenu...

 

 

CONSEIL : si vous souhaitez vous faire aider pour rédiger un titre fort, lisez ces conseils. Mieux encore, saisissez votre titre dans l’outil d’analyse de CoSchedule pour voir ce qui peut être modifié et amélioré.  

 

 

Des titres forts se traduiront immédiatement par davantage de partages, plus de pages vues et un meilleur taux d’ouverture de votre bulletin d’information.

 

 

Quelle doit être la longueur du post ?

 

Dans notre post Plus de partages et de meilleurs résultats de recherche ?, nous écrivions que les longs posts fonctionnaient mieux que ce que ne pensaient de nombreuses personnes. Encore une fois, il est préférable de tester différentes longueurs de texte afin de découvrir quel est le « sweet spot » de votre public cible.

 

Vous savez que vous êtes sur la bonne voie si vous obtenez beaucoup de backlinks (= liens vers votre poste sur d’autres sites - idéal pour booster votre référencement et générer plus de trafic vers votre site). De même, si vous voyez que votre SERP (votre hauteur dans les résultats de recherche ?) augmente et que votre post est davantage partagé, vous avez clairement trouvé le bon équilibre.

 

 

Quelle image utiliser ?

 

Les images apportent une dimension supplémentaire à votre contenu. Vous pouvez choisir parmi différents types d’images : des captures d’écran, des graphiques, des images libres de droits... La bonne image donne le ton de votre contenu et donc de votre marque également.

 

CONSEIL : pour savoir quelles images fonctionnent le mieux et quelles sont les tendances en matière de « storytelling », vous pouvez consulter ici les quatre grands principes de l’utilisation de l’image.‘

 

Ne limitez pas non plus l’utilisation des images aux posts de votre blog. Une enquête menée par Buffer montre qu’un tweet contenant une image reçoit un nombre considérablement plus élevé de clics et de retweets qu’un tweet ne contenant que du texte.

 

L'utilisation de l'image adéquate se traduira par une « durée moyenne de session » plus longue (les personnes restent plus longtemps sur votre site) et un plus grand nombre de partages dans les médias sociaux.‘

 

 

Conclusion

 

Les tests A/B engendrent des résultats rapides et faciles, surtout si vous essayez toujours un élément à la fois. Comparez par exemple deux posts, chacun avec une image différente, vérifiez ensuite quel titre génère le plus d’attention, puis examinez lequel des deux posts (p.ex. un court et un long) est le plus lu. Quelques petites modifications vous permettront ainsi d’améliorer considérablement le retour sur investissement de votre contenu marketing.

 

 

 

 

Vous testez déjà tous les différents éléments de votre stratégie de contenu ? Et quels sont les résultats les plus frappants ou inattendus que vous avez obtenus ? Faites-le-nous savoir dans les commentaires ! 

 

comments

Newsletter

Intéressé par les nouvelles tendances du marketing du contenu? Inscrivez-vous et recevez notre lettre d'information dans votre boîte mail.