« Nous sommes les travailleurs sociaux du marketing »

Wednesday, January 20, 2021

De 5 à 17 collaborateurs en deux ans et de 0 à 50 % de chiffre d’affaires pour le marketing de contenu en un peu plus d’un an… Les choses vont vite pour l’agence implantée dans le  ‘Quartier Vert’ d’Anvers. Nous vous présentons : MMBSY.

Arrivé assez récemment sur la scène du marketing de contenu, le membre Custo flambant neuf MMBSY est né en 2018 suite à la reprise de l’agence de RP Media Mania par Duval Union, Myra Nurski et Mie Van der Auwera. « J’ai voulu, en tant qu’entrepreneur, écrire mon histoire », explique cette dernière. « C’était impossible sans y mêler le contenu. » Ce n’est pas un hasard : Van der Auwera a travaillé vingt ans chez Sanoma, entre autres comme rédactrice en chef de Flair et de Libelle. 

Après le changement de nom (et le déménagement), les activités de marketing de contenu ont été lancées début 2019. Initialement, ça s’est évidemment fait en proposant ces services supplémentaires aux clients RP existants (dont bon nombre de marques de lifestyle et de vêtements), mais on a aussi attiré de nouveaux clients.

« Avec succès », dit Mie Van der Auwera. « L’an dernier, le marketing de contenu représentait déjà la moitié de nos activités. En termes de chiffre d’affaires, ça deviendra notre plus grand pilier en 2021. »

Créer de la valeur 

MMBSY vise à adopter une approche intégrée. D’une part, les collaborateurs développent des plans de contenu pour les clients RP, ou ils enrichissent des plans de contenu d’activités RP. D’autre part, ils travaillent aussi dans les plans RP avec la structure Hero – Hub – Hygiene et les meilleures pratiques sont échangées entre les différents services.

« En fait, tout tourne toujours autour de la même chose », dit Van der Auwera. « Par le biais de contenus vraiment qualitatifs et performants, nous allons créer de la valeur. De la valeur pour le groupe cible, et donc aussi pour nos clients. On peut le faire via ses propres canaux, ou via ceux de journalistes ou d’influenceurs. »

Des sources de confiance  

À cause du lien avec les RP aussi, les influenceurs ne sont pas des inconnus pour MMBSY. « Nous cherchons à renforcer notre message via des ‘trusted sources’ », explique la Managing Director. « Il peut s’agir de journalistes, mais aussi d’influenceurs qui jouissent d’une grande crédibilité auprès de leur public tout en touchant souvent des cibles qu’il est difficile ou impossible de toucher via d’autres médias. »

Ainsi, MMBSY a entre autres développé le volet de marketing de contenu de la campagne ‘sharenting’ de Telenet, en faisant un appel pointu à des influenceurs. Outre des articles de blog, des infographies, de la vidéo animée, etc., MMBSY s’est en effet servi de testimoniaux de ‘mom influencers’ pour porter la question au grand jour et inciter à en discuter.

Bref, on peut parler d’un départ sur les chapeaux de roues. Il y a deux ans, MMBSY – le nom évoque le travail d’ambassadeur que l’agence veut réaliser pour les marques – comptait 5 collaborateurs. Aujourd’hui, ils sont 17.

Cette croissance rapide est aussi en partie liée au réseau dont fait partie l’agence. MMBSY est en effet membre de Duval Union, l’écosystème dirigé par Klaus Lommatzsch et Marc Bresseel. Mie Van der Auwera explique : « Duval Union est formé par des entrepreneurs, chacun avec sa propre spécificité, sa propre expertise. Cela crée de la complémentarité et offre la possibilité de collaborer sur des clients, même si ce n’est pas obligatoire. Pour moi, deux avantages sautent aux yeux : on apprend des autres entrepreneurs et de leur récit d’entrepreneur, et en la personne de Klaus et de Marc on dispose de deux interlocuteurs chevronnés qui peuvent servir de sparring-partner. »

Ce qui nous amène à la dernière question. De quel œil une (ex-)journaliste voit-elle le métier du marketing de contenu ? « Je perçois énormément de savoir et de passion dans le marché », dit Mie Van der Auwera. « Le défi consiste à faire passer le contenu avant le marketing. D’abord, il vous faut un contenu mémorable et pour l’obtenir le savoir-faire est primordial. Ce contenu tient compte des objectifs marketing, mais il est tellement plus que cela. Un contenu mémorable résout un problème, comble un vide. Je nous qualifie dès lors parfois de travailleurs sociaux du marketing. La priorité doit aller à l’aide aux consommateurs. »

Envie d’en savoir plus sur MMBSY ?

 

Newsletter

Intéressé par les nouvelles tendances du marketing du contenu? Inscrivez-vous et recevez notre lettre d'information dans votre boîte mail.